Vous êtes ici : Accueil > 3 - L’herbier Sauvage > Achillée Millefeuille - 1
Publié : 28 juin 2015

Achillée Millefeuille - 1

Achillea millefolium

Noms communs : herbe à dindes, herbes à dindons, persil à dinde, herbe aux charpentiers, herbe de la Saint-Jean, herbe de Saint-Joseph, herbe aux cochers, herbe aux militaires, herbe aux coupures, saigne-nez, sourcils de Vénus.

Famille : Astéracées

Elle doit son nom à ce que comme le racontait Pline l’Ancien, Achille l’invincible s’en servait avec de la rouille en onguent pour soigner les plaies de ses petits camarades mortels ... Quant à Dioscoride il disait de cette plante qu’elle était le remède universel du Dieu des médicaments (...dans le manifeste gourmand des herbes folles, p 267)

Description

C’est une plante vivace, aux tiges variant de 30 à 80 cm. Ces tiges sont uniques ou en groupe peu dense, à port dressé. Elles sont peu ramifiées et portent des poils laineux, courts et blanchâtres.

Elle se propage par stolons (tiges rampantes ou légèrement enfouies) rougeâtres qui s’étendent en un réseau peu profond. Le long de ces stolons, de petites plantules sortent laissant apparaître un plumeau de feuilles. Ce qui en fait une plante qui s’étend facilement et ne reste pas là où on l’a mise.

On la reconnait à ses feuilles caractéristiques, alternes, très découpées, velues et très nombreuses le long de la tige « millefolium » veut bien dire « aux milles feuilles » (comme le mille pattes !)

Les sommités fleuries ressemblent à des ombelles pourtant, ce sont des capitules de fleurs. Les pédoncules ne partent pas du même point sur la tige principale. Et chaque petite fleur est en fait un capitule.

Habitat, culture

L’achillée est une plantes très commune que vous rencontrerez dans les prés et clairières et pourtant que l’on écrase faute de regarder. C’est souvent sur un sol rocailleux ou compacté, dégradé qu’on trouve la meilleure achillée par son goût et son odeur.

Si vous voulez en mettre dans votre jardin, il suffit de déterrer un des stolons d’une achillée sauvage et de le transplanter à sa nouvelle place, ou bien d’attendre sagement les graines pour ne pas embêter le pied mère.

Vous trouverez chez le fleuriste de nombreuses variétés colorées (plus de 80 espèces, argentea, fanal, etc ...). A priori avec toutes les mêmes composants plus ou moins abondants. Toutes devraient être comestibles au moins en petite quantité. Goûtez là, plus elle sera forte et plus il faudra être modéré dans la salade.

Poussant facilement sur des sols piétinés, dégradés, Gerard Ducerf nous dit que la plante apparait comme pour cicatriser et fluidifier la terre tassée. Ses propriétés médicales vont effectivement dans ce sens.

Propriétés Médicinales :

Constituants :

- Des composants aromatiques et volatiles (chamazulène, camphre, eucalyptol, etc.) (1% environ ) ;
Le chamazulène se retrouve dans la camomille et fournit le même effet anti-inflammatoire dans l’achillée ;
- Des composants amers (achillicine, etc.) ; des tannins, des flavonoïdes ; de l’acide salicylique ; acide ascorbique (vitamine C) ; etc ...

Même si dans cette revue nous mettrons en avant l’aspect alimentaire des plantes, partant du principe qu’avant d’être un médicament, une plante est d’abord un alicament que la nature met à notre disposition, un rapide tour d’horizon des utilisations en herboristerie nous donnera une idée de la valeur de ce trésor.

Elle agit sur la circulation par de complexes aspects : en fluidifiant le sang mais en étant aussi hémostatique, elle agit sur le contrôle neurovasculaire ; et protège les tissus contre le stress oxydatif grâce à ses flavonoïdes.

Ce qui fait de l’achillée l’une des meilleures plantes hémostatiques que nous ayons dans nos contrées. Elle a la capacité d’arrêter les saignements abondants. Quelques feuilles machèes appliquées en cataplasme directement sur la blessure même profonde, sur des ecchymoses ou sur des ampoules de sang permettent de parer à certaines urgences (Christophe Bernard, Althéa Provence)

En Infusion, elle est utilisée pour faire transpirer le malade et faire ainsi tomber la fièvre (sauf en cas de grossesse).

Et elle pourrait être mise en application (onguent, huile) sur les problèmes circulatoires locaux (varices, phlébites).

Cet aspect de régulateur circulatoire permet aussi de soulager le cœur, la tension, les migraines mais aussi un rein en insuffisance ou un utérus congestionné lors de règles douloureuses ou au contraire avec absence de règles, ou lors de dysménorrhée. Elle a été utilisée pour contrôler tout saignement post-partum.

Elle est aussi utilisée pour soulager des problèmes dentaires.

Et c’est un bon régulateur de la digestion (aspect circulatoire et facilitant des sécrétions), intéressant dans les surcharges hépatiques, les colites et hémorroïdes.

Là où elle parle beaucoup au rédacteur de cette monographie, c’est que l’achillée est le remède du « guérisseur blessé ». C’est la plante des professionnels de la santé qui ont tendance à se sacrifier pour aider les autres, mais à se retrouver blessés émotionnellement. (Christophe Bernard)

D’ailleurs, les elixirs Floraux DEVA utilisés comme régulateur d’émotion disent de l’achillée Blanche :
Recommandé aux personnes qui se sentent vulnérables face aux influences néfastes (ou perçues comme telles) de l’environnement ou qui ont une sensibilité extrême aux perturbations et aux pollutions environnementales (radioactivité, champ électrique et électromagnétique, nuisances sonores). C’est un élixir conseillé à ceux qui, professionnellement, sont régulièrement confrontés aux problèmes et aux souffrances d’autrui.

De la rose :
Pour les personnes sensibles, qui s’identifient facilement aux émotions des autres et ne font plus la distinction entre leurs propres émotions et celles des autres ainsi qu’aux personnes qui prennent du poids pour surmonter leur vulnérabilité émotionnelle. Il renforce sur le plan émotionnel ceux qui sont déstabilisés par leur environnement proche et qui se laissent facilement influencer.

Achilléomancie

Les tiges d’achillée transformées pour l’usage en baguette servaient (servent ...) en Chine à la divination du yi king et de ses hexagrammes fondés sur la cosmologie du Ying et du Yang. Un de nos membres actifs, Laurent Winsback, a sur ce principe créé un jeu de carte, « Achillea, le Yi-King végétal » consacré aux plantes sauvages et médicinales, avec une dimension développement personnel.

Dans certains milieux on pense que plantes et planètes sont liées et pour l’achillée on retiendra particulièrement des liens Solaires, Vénusiens et Jupitériens !

Utilisation

La plante entière a des utilisations et des recettes : racine, tige, feuilles, fleurs.
François Couplan, mais aussi d’autres, vous donneront plein de recettes de cuisine ou médicinales, mais notre propos dans le Cueilleur -Culteur est juste de vous inciter à vous pencher sur l’achillée avec l’envie de la mettre dans vos plats.

Dans le « manifeste gourmand des herbes folles » Diana et Georges les cuisiniers nous disent que l’on peut avec l’achillée remplacer le laurier dans toutes les recettes où ce dernier est utilisé.

Lancelot de casteau cuisinier des prince évêques de Liège nous écrit que c’est une des herbes à mettre absolument dans l’omelette aux herbes.

Pour ma part je vous la ferai mettre dans la salade mixte (30 espèces de plantes minimum, facilement 80 en pleine saison).

Pour cela il vous faudra cueillir les feuilles les plus jeunes qui se reconnaissent facilement par leur vert plus pâle et plus jaune en veillant bien à laisser à chaque plante de quoi repousser facilement pour que vous la retrouviez dans les jours qui suivent. Quand l’achillée est en fleur, de mai aux premières gelées, quelque fleurs du capitule peuvent être ajoutées.

Sur une salade de 100 g vous pouvez facilement mettre 5/10 g de feuilles découpées en petits bouts et 2/3 g de fleur.

Vous profiterez ainsi des vertus de cette plante sans risquer d’en mettre trop ....